Accueil » Dossier » Chauffage au bois : votre habitat est-il fait pour ?

Chauffage au bois : votre habitat est-il fait pour ?

Votre habitat est-il fait pour accueillir un chauffage au bois ? Avant de procéder à l’installation d’un poêle à bois ou à l’installation d’une cheminée, posez-vous les bonnes questions. Être organisé et prévoyant vous permettra d’éviter les mauvaises surprises.

 

Salon avec cheminée et escalier moderne

À quoi penser avant d’installer un poêle à bois ou une cheminée ?

Le chauffage au bois présente de nombreux avantages : il est notamment économique et écologique. Penser à quelques détails avant de vous lancer dans l’installation d’une cheminée ou l’installation d’un poêle à bois ne sera que bénéfique pour votre projet.

Dimensions : avez-vous la place d’installer une cheminée ou un poêle à bois ?

Cet aspect peut paraître évident mais il n’est pas toujours simple de se rendre compte de la place que peut prendre un élément que l’on n’a pas encore. Préférez mesurer l’espace que le chauffage choisi prendra chez vous avant de vous le procurer. Rassurez-vous il existe de nombreux modèles, vous trouverez votre bonheur.

Chauffage d’appoint ou chauffage principal ?

L’installation d’une cheminée ou d’un poêle à bois se décide en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Désirez-vous un chauffage d’appoint qui devra chauffer de temps en temps pendant les grands froids ou un chauffage principal qui aura comme rôle de chauffer l’intégralité de votre habitat ?

Bien que le poêle à bois soit davantage considéré comme un chauffage d’appoint, vous pouvez l’envisager comme chauffage principal. En réalité, tout dépend de la puissance du poêle à bois, de l’isolation de votre habitat et de sa superficie. Demandez un devis de chauffage au bois personnalisé et gratuit.

Puissance poêle à bois, puissance cheminée : quelle puissance choisir ?

La puissance de votre poêle à bois ou de votre cheminée ne doit pas être choisie au hasard, il faut qu’elle corresponde à votre habitation et à votre utilisation. Comptez environ 1 kilowatt pour une superficie de 10 m². Pour une maison de 100 m² il faudra donc que la puissance du poêle à bois ou de la cheminée soit d’environ 10 kilowatts, soit 10 000 watts. Selon la hauteur de plafond, la qualité de l’isolation thermique et la configuration de la maison à chauffer, la puissance du poêle à bois devra être adaptée. Exemple : si votre habitat est une grande pièce sans cloisons et que le chauffage au bois y est placé en son centre, la chaleur se propagera plus facilement.

Chauffage au bois dans un salon avec stockage de bûches

Chauffage au bois dans un salon

Conseil : il est possible de réguler la puissance du chauffage. Ce n’est pas parce-qu’un appareil indique 10 kilowatts qu’il va tourner tout le temps à cette puissance. Plus on l’alimente, plus la combustion est forte et plus la chaleur est intense. En fonction du volume de bois que l’on met dans le poêle ou la cheminée on peut réguler la puissance.

Adapter le conduit de cheminée

Pour le neuf, comme pour la rénovation, il faut adapter le conduit de cheminée au type d’appareil. Le départ de la buse de l’appareil dépend de la largeur du foyer. Les dimensions ne seront pas les mêmes pour un poêle à bois que pour un poêle en faïences ou que pour une cheminée. De plus, chaque appareil est différent, il faudra donc adapter le conduit de cheminée en fonction de ce critère. Conseil : beaucoup de constructeurs, de maçons ou encore d’architectes ne sont pas au courant des dernières normes en vigueur car elles sont systématiquement remis au goût du jour. Mieux vaut donc s’y intéresser lorsque l’on souhaite faire construire sa maison.

Tubage ou pas tubage ?

Le tubage est un moyen efficace pour garantir l’étanchéité d’un conduit de cheminée. Il doit répondre à des normes d’installation strictes pour être pleinement opérationnel. Pour la rénovation, le tubage est quasiment obligatoire, il garantira l’étanchéité d’un conduit plus vieux tout en permettant au poêle à bois ou à la cheminée d’optimiser le pouvoir calorifique. Grâce au tubage il y a moins de déperdition dans les conduits de cheminée.

Anticiper le poids du chauffage au bois : renfort de dalle ?

Sol fissuréLe poids d’un poêle à bois ou d’une cheminée peut parfois être extrêmement élevé, il faut donc prévoir une structure suffisamment solide à l’endroit où l’appareil sera positionné avant de procéder à son installation. Un poêle en faïence peut atteindre les 2 tonnes, il serait donc peut-être judicieux dans ce cas précis d’envisager un renfort de dalle. Sinon sachez que plus raisonnablement les cheminées et poêles traditionnels pèsent entre 500 et 800 kg ce qui est moins problématique pour l’installation.

Chauffage au bois : prévoir une arrivée d’air ?

Il faut systématiquement une arrivée d’air, un apport d’air extérieur. Les maisons étant de plus en plus étanches et hermétiques on ne doit pas se limiter à prendre l’air présent dans la pièce. C’est pour cela qu’il faut systématiquement prévoir une arrivée d’air extérieur pour les constructions neuves.

Trouver un artisan

Trouver un artisan sérieux et compétent est la clé du bon déroulement de votre projet. Pour en savoir plus, consultez l’article « Trouver un artisan : 8 points à vérifier avant de vous engager ».

 

Devis gratuit chauffage au bois
Devis chauffage 

Merci à la société Lj Diffusion pour leurs précieux conseils.

 

Articles associés au dossier

2 Commentaires

  1. René dit :

    très instructif, merci

  2. Jean dit :

    Le choix entre chauffage d’appoint et chauffage principal n’est effectivement pas toujours aisé malheureusement, surtout dans mon cas. Quelqu’un pourrait me conseiller ? Si j’opte pour un chauffage occasionnel mais que je souhaite avoir la possibilité de chauffer ma maison entièrement en cas de coup dur, un compromis est possible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login